Jean-Marc Parent

Jean-marc parent

Jean-Marc Parent

Jean-Marc Parent décide rapidement de vivre sa vie comme un adulte, orphelin de père et mère à un jeune âge, si bien qu’il s’installe en appartement à 15 ans.
Sur le point de terminer sa première année d’études universitaires en psychologie, il s'empresse d'accepter un poste d'intervenant dans un centre de désintoxication pour alcooliques itinérants. Il exerce cette fonction durant cinq ans, expérience qui l’enrichit de connaissances profondes sur l'être humain.

Au milieu des années 1980, Jean-Marc délaisse son poste d’intervenant pour s’inscrire à l’École de l’humour Juste pour rire. C’est là qu’il écrit son premier numéro qui attirera sur lui de nombreux regards. À l’été 1988, il présente le numéro de l’Handicapé dans le cadre des galas du Festival Juste pour rire. Sa performance lui vaut le titre de Révélation de l’année, honneur qu’il partage avec Stéphane Rousseau, autre figure montant de l’humour québécois. Choquant aux yeux de certains, audacieux pour d'autres, l’humoriste ne laisse personne indifférent.

Amusant, émouvant, attachant, Jean-Marc Parent surprend et ébranle. En 2006, son spectacle Urgence de vivre lui a valu les 3 Olivier suivants : « Spectacle d’humour de l’année », « Numéro d’humour de l’année » et « Auteurs de l’année. »

À l’été 2011, Jean-Marc Parent revient en force avec un nouveau spectacle : Torture. Avec ce plus récent one man show, l’humoriste à l’énergie inépuisable présente au public un épisode saisissant, hyper réaliste et surtout très comique, basé sur le comportement souvent irrationnel de l’être humain. 150 000 billets vendus plus tard, Jean-Marc remporte l'Olivier du « Spectacle d’humour de l’année » en 2012. Avec Jean-Marc Parent, la torture n’aura sans doute jamais été aussi drôle.
Signaler un problème
Signaler un problème